Démarche nutrition et environnement reconnue par les ministères de l'agriculture et de la santé.

Producteurs de végétaux

Leur rôle

Les producteurs de végétaux constituent le premier maillon de la chaîne Bleu-Blanc-Cœur. Il regroupe les obtenteurs de semences, les coopératives de production végétales et les entreprises de collecte de grain.

Ils s’engagent à n’utiliser que des cultures tracées, locales et sélectionnées pour leur richesse en Oméga 3 afin de garantir une bonne alimentation à l’animal et à l’Homme.

Ces graines sont ensuite valorisées par les fabricants d’aliments du bétail ainsi que les ateliers de cuisson du lin. Ces structures permettent la transformation des récoltes en aliments pour les animaux ou pour l’incorporation de ces graines ou farines directement dans l’alimentation humaine. Cette transformation (cuisson des graines) offre une meilleure digestibilité et donc assimilation par l’animal.

La production de graines traditionnelles

Bleu-Blanc-Cœur réhabilite la production de graines traditionnelles comme les graines de lin, de colza, de lupin, de féverole, qui peuvent soit être utilisées dans l’alimentation des animaux, soit directement dans l’alimentation des hommes. Pour optimiser leur intérêt nutritionnel, ces graines ne sont pas utilisées en l’état mais cuites par un procédé d’extrusion qui permet :

  • La libération quasi-optimale de l’huile et donc des Oméga 3.
  • L’amélioration de la digestibilité de la graine.
  • L’élimination de certains composés indésirables (facteurs antinutritionnels) naturellement contenus dans la graine crue qui lui permettent de se protéger des oiseaux.

 

Le choix de la biodiversité

Ces cultures ont de nombreuses qualités d’un point de vue environnemental :

¤ Elles contribuent à une plus grande biodiversité.

¤ Elles permettent une utilisation moindre des engrais azotés, herbicides et insecticides.

¤ Elles contribuent à une meilleure rotation des cultures.

► En savoir plus !

 

Les cultures Bleu-Blanc-Coeur en 2016

  • 26 000 ha de lin oléagineux
  • 15 000 ha de colza
  • 1 000 ha de lupin
  • Des milliers d'ha de luzerne déshydratée
  • Et de l’herbe à volonté bien entendu

 

Témoignages


Cultiver des graines reconnues pour leurs intérêts nutritionnels et apporter la garantie de la traçabilité des cultures au consommateur donne un réel sens à mon travail. C’est une fierté pour moi de travailler dans une filière qualité.

Gaël Chaboche – producteur de colza (28)

C’est rare de trouver une plante telle que le lin, qui procure autant de bienfaits pour le sol, l’animal et l’Homme. C’est une excellente tête d’assolement qui fait rupture dans le cycle commun des céréales.

Pierre Ménard – producteur de lin

Témoignage de Graines de lin 28 – Luc Rougeaux et Vincent Carré