Démarche nutrition et environnement reconnue par les ministères de l'agriculture et de la santé.

Joli succès pour la réunion locale Bleu-Blanc-Cœur de la Roche-sur-Yon !

Mercredi 21 novembre, s’est tenue une des réunions locales de Bleu-Blanc-Cœur à la Roche-sur-Yon. L’équipe a été accueillie par Madame Lejeune, conseillère municipale, et son équipe ainsi que Monsieur Fazilleau, responsable du Centre Municipal de Restauration.

Cette ville, ce n’est pas une surprise, est très impliquée dans les démarches de qualité. Le centre municipal de la Roche-sur-Yon dont la démarche d’approvisionnement local est très appréciée, essaie constamment, d’augmenter son offre sous signe de qualité. Bleu-Blanc-Cœur a d’ailleurs une place privilégiée dans les approvisionnements de la ville de la Roche-sur-Yon depuis 2012.

Une nouvelle fois l’association Bleu-Blanc-Cœur aura réussi à rassembler, fédérer et mobiliser 75 acteurs de la filière : de l’amont à l’aval.

Les professionnels de la santé se sont également montrés curieux ! Leur but : venir découvrir la démarche et rencontrer Thierry Guicheteau médecin, et Président du collège des professionnels de santé au sein de l’association. Ce dernier s’est exprimé sur son expérience, son parcours et les idées reçues, toujours aussi nombreuses, en matière d’alimentation et de nutrition.

 

Les producteurs et transformateurs, installés sur de petits stands ont pu présenter leurs produits en tout début de réunion, dans une ambiance conviviale et propice aux rencontres et échanges. La suite de la réunion n’en fut pas moins participative puisque les présentations et temps de partages d’expériences ont créé une certaine émulation et de nombreux débats !

 

 

En témoignent, ces quelques extraits : A partager sans aucune modération !

« Je me bats pour que les gens soient en bonne santé et je soutiens pleinement Bleu-Blanc-Cœur pour y parvenir. Je conseille à tous ceux qui veulent approfondir leurs connaissances de lire « Tous Gros Demain » de Pierre Weill, un livre que j’ai lu et relu 5 ou 6 fois ».

Thierry Guicheteau médecin

 


« L’argument principal de Bleu-Blanc-Cœur est la santé et on peut la concilier à la notion de local. Cette démarche nous permet de faire de la réassurance auprès du grand-public. Bleu-Blanc-Cœur donne un message fort à ses éleveurs. C’est un outil très fort, avec des notions de qualités et de résultats. On tire le métier vers le haut et on est fier de ce que l’on fait. »

Dominique Pezot, producteur EARL PLM


« On ouvre régulièrement nos portes pour présenter nos élevages et « revenir à la base ». On anime aussi les points de vente. On présente à la fois notre démarche en circuits courts et Bleu-Blanc-Cœur. En résumé, on apporte une alimentation différente, on démontre la qualité finale de la viande. Cela est d’ailleurs confirmé par des professionnels avec lesquels on travaille (viande onctueuse, tendre, sans exsudat d’eau…). »

Pascal Paquier, producteur CEVAP


« On parle d’alimentation tous les jours, on travaille à l’équilibre de l’alimentation de nos patients. Je me suis sentie « obligée de rentrer » dans la démarche après avoir vu l’intervention de Thierry Guicheteau il y a quelques années. La combinaison santé et environnement m’a plu. J’ai pu mesurer les effets d’une alimentation Bleu-Blanc-Cœur sur ma famille et mes patients et je recommande donc Bleu-Blanc-Cœur au quotidien. Je combats aussi les idées reçues comme arrêter le lactose, les fromages et les œufs à cause du cholestérol, …». 

Stéphanie Villeneuve, médecin-nutritionniste


« Nous avons découvert en 2000 Bleu-Blanc-Coeur, grâce au Dr Bernard Schmitt et à AGORES, lors d’une réunion régionale en Bretagne sur les bienfaits des oméga 3. Bleu-Blanc-Cœur y a été présentée. Le Dr Schmitt expliquait de manière très simple des concepts scientifiques complexes. Cela a été un déclic pour moi. (…) Avec Bleu-Blanc-Cœur, on travaille fortement à la lutte contre le gaspillage alimentaire et les produits sont vraiment qualitatifs. Les viandes Bleu-Blanc-Cœur perdent moins d’eau à la cuisson ce qui nous a permis par exemple de passer à un grammage de 70g (en conventionnel) à 50g (en Bleu-Blanc-Cœur) pour les chipolatas avec un résultat identique dans l’assiette ! »

Patrice Poirier, Directeur Cuisine Rochefort Océan


 « Nous militons pour de bons produits locaux en restauration collective. Nous avons 40 producteurs au sein de notre réseau dont plusieurs qui produisent sous cahier des charges Bleu-Blanc-Coeur. Nous les aidons au quotidien avec des supports administratifs et commerciaux pour répondre aux appels d’offres publics de manière groupée. »

Sibylle de Tarle, RESALIS


 « Je suis responsable d’un site de distribution en restauration type collective. Nous intégrons des gammes additionnelles de qualité dont Bleu-Blanc-Cœur. Notre travail est de former nos commerciaux afin qu’ils soient force de proposition et opérationnels avec l’ensemble de ces démarches qualité à intégrer. Monter en gamme est encore un peu difficile. Cependant, on a une véritable différence gustative sur les produits Bleu-Blanc-Cœur. » 

Jean-Paul Morin, Distralis Team ouest.


 « Nous avons décidé de développer au niveau du territoire des produits de qualité. Nous avons visité avec la Chambre d’agriculture différents types d’élevage (Bleu-Blanc-Cœur, Bio, et conventionnel). Les avantages et les inconvénients de chaque filière ont été mesurés. La démarche Bleu-Blanc-Cœur est apparue comme globale, avec à la fois des intérêts environnementaux, nutritionnels, et apportant un mode de rémunération équitable pour les éleveurs. » 

Adeline Dubois Collineau , Diététicienne et responsable qualité, Ville de la Roche-sur-Yon.

 


« Notre problématique était de savoir comment communiquer Bleu-Blanc-Cœur sur Niort. Avec plusieurs adhérents, nous avons organisé une conférence à destination du grand-public avec Bernard Schmitt notamment, afin de créer de l’échange. On a aussi profité du Carrefour des métiers de bouche sur Niort, pour faire découvrir nos produits auprès des professionnels des métiers de bouche venus nombreux sur notre stand collectif pour échanger et tester les produits. On a réussi à initier une véritable dynamique ! »

Sabine Brangier, productrice Ferme & Fromagerie la Roche Laitière


Rejoignez cette dynamique, et renseignez-vous sur la réunion locale dans votre région !

 

Partager