Santé animale

Charlotte la marmotte 

Par Bleu-Blanc-Cœur

 3 minutes   16/10/2014

Comme toutes les marmottes, réveillée aux premiers jours du printemps, Charlotte batifole sur les alpages et s’y délecte de l’herbe grasse de printemps montagnard ! Elle se consacre alors à la reproduction pour assurer la survie de son espèce et nourrit ses petits grâce à son lait riche en nutriments. Vient ensuite l’automne, puis l’hiver, Charlotte fait ses réserves de graines qui ont petit à petit remplacé l’herbe grasse dans son alimentation. Elle stocke les graisses sous sa peau et finit par s’endormir jusqu’à ce que les beaux jours reviennent.

Charlotte la marmotte est aussi une intellectuelle. Il y a quelques années elle a séjourné à l’université du Colorado à l’Ouest des USA et a rencontré une équipe de chercheurs qui ont fait une étrange et passionnante découverte. Lorsque, l’automne venu, les chercheurs distribuent du lin à Charlotte la marmotte, celle-ci ne s’endort plus du tout ! Le lin contient beaucoup d’Omega 3 (comme l’herbe et d’autres végétaux !) et lorsque la teneur en Oméga 3 de leur alimentation augmente, et bien les marmottes se croient au printemps et ne pensent donc plus à développer leurs réserves de graisses et à hiberner….

 Cette petite histoire a une morale aussi belle que simple :

 « L’alimentation est un lien qualitatif entre notre environnement, le rythme des saisons, la pousse des plantes et chaque cellule de notre corps. Quand ce lien se distend, quand l’harmonie se rompt, notre corps perd ses repères et les désordres biologiques arrivent. Quand la terre va mal, c’est le corps qui souffre. »

Pour en savoir plus :

  • Consulter l’article scientifique « les effets du lin sur la croissance du tissu adipeux et l’hibernation des marmottes » publié en 2000, dans une revue dénommée « Physiology and Behaviour (Physiologie et Comportement) » sous la conduite du professeur Florant.
  • Lire le livre Tous Gros Demain de Pierre Weill.

Les dernières actualités

libero Nullam Donec Curabitur risus sit consectetur