santé humaine

Interview du Docteur CHOS, médecin micronutritionniste, Président de l’IEDM

Par Bleu-Blanc-Cœur

2 minutes   25/09/2017

Accueil » Actualités » Santé humaine » Interview du Docteur CHOS, médecin micronutritionniste, Président de l’IEDM

Didier CHOS, Médecin micronutritionniste, président de l’IEDM, témoigne de son engagement dans la filière Bleu-Blanc-Cœur

Dr Chos, merci de vous présenter en quelques mots ?

« Je suis médecin et, depuis 1997, je préside l’Institut Européen de Diététique et Micronutrition (http://www.iedm.asso.fr/).

Nous avons commencé à nous passionner pour cette jeune discipline à partir du début des années 1990. A côté des probiotiques, les observations concernant la baisse de la densité micronutritionnelle a permis de mieux comprendre l’intérêt des ingrédients majeurs pour la santé, en particulier les polyphénols, les Oméga 3, les acides aminés précurseurs des neuromédiateurs.

A partir de 2001, l’IEDM mettait en place le premier Diplôme Universitaire « d’Alimentation Santé et Micronutrition » en partenariat avec la faculté de pharmacie de Dijon. Avec notre équipe de formateurs, l’IEDM a mis en place des cycles de formation qui ont été suivis depuis le début des années 2000 par plusieurs milliers de professionnels de santé. »

La micronutrition de quoi s’agit-il exactement ?

« La micronutrition s’est nourrie de 3 révolutions bio-médicales qui sont en train de bouleverser notre regard sur la santé et, en particulier, sur ce paradoxe apparent entre une augmentation de la longévité de la population et une augmentation de la morbidité dans le domaine des maladies de civilisation (cancer, maladies cardio-métaboliques, allergies et maladies auto-immunes…) ; avec :

– Une meilleure connaissance du génome qui permet notamment de dépister les prédispositions génétiques à développer une pathologie.

– L’épigénétique qui étudie les changements dans l’activité des gènes (sous influence des facteurs environnementaux : alimentation, stress, activité physique…) sans que la séquence du code génétique ne soit modifiée.

Enfin ces 100.000 milliards de bactéries intestinales que constituent le microbiote intestinal (flore intestinale) et qui sont impliquées dans le développement de l’obésité, du diabète, de la maladie de Crohn, des allergies, de la dépression, des troubles du comportement alimentaire… Le microbiote intestinal fonctionne comme un « second cerveau ».

Dans ce contexte on peut envisager la micronutrition sous 2 aspects :

  • Ce qui concerne la partie non énergétique de l’assiette : les familles de micronutriments dans lesquelles nous intégrons vitamines, minéraux, oligo-éléments, polyphénols et autres molécules anti-oxydantes, AGPI dont les Oméga 3, acides aminés essentiels….
  • La pratique de la micronutrition qui privilégie l’individualisation du conseil au-delà des recommandations qui s’adressent à la population et qui procède en 2 étapes : le dépistage des apports, des besoins et des déficits de chacun ; puis l’intervention pour corriger les déficits et les dysfonctions, par un ajustement des apports alimentaires et si besoin par une complémentation individuelle. »

Les 1.000 professionnels de santé de votre réseau envisagent d’adhérer à Bleu-Blanc-Cœur. Quelles sont leur motivations et que pouvons-nous bâtir et développer ensemble ?

« Dès ses origines, les recommandations de l’IEDM concernant l’équilibre et la diversité alimentaire se sont appuyées sur le modèle alimentaire méditerranéen d’inspiration Crétoise. Nous avons été fortement sensibilisés par les travaux du Professeur Renaud, en particulier la publication de l’étude de Lyon, qui mettait en relief l’importance des Oméga 3 dans le domaine cardio-vasculaire. Depuis des centaines de publications sont venues confirmer la pertinence de ce modèle dans tous les domaines de la santé.

Dans nos formations  dispensées aux professionnels de santé, l’accent est mis sur l’importance des sources alimentaires d’Oméga 3 : huiles d’assaisonnement, poissons gras et, bien entendu, produits de la filière Bleu-Blanc-Cœur.

En tant que Président de l’IEDM, représentant 1.100 de professionnels de santé formés à la micronutrition, je suis convaincu que nos membres seront volontaires et enthousiastes pour la mise en avant de la filière Bleu-Blanc-Cœur et pour participer aux actions que nous allons pouvoir développer ensemble. »

Les dernières actualités

consequat. elementum libero at Sed luctus