Environnement

Proposer une alimentation qui respecte notre planète

L’essentiel

Allier nutrition et environnement, c’est possible avec Bleu-Blanc-Cœur ! En effet, outre son intérêt nutritionnel avéré, la démarche de l’association est reconnue pour son intérêt environnemental (empreinte carbone améliorée) par le Ministère de l’Environnement, les Nations Unies et l’ADEME. Elle est également accompagnée par plusieurs ONG (ex : WWF, Greenpeace) dans une logique de plan de progrès.

Nos constats

Réchauffement climatique, perte de biodiversité, pollution des sols, de l’air, etc. il ne se passe pas un jour sans qu’on nous rappelle que notre planète souffre et qu’il devient plus qu’urgent de réagir.

S’il est coutume de pointer du doigt l’agriculture comme responsable de nombreux maux de notre planète, sachez qu’il n’existe pas une agriculture mais bien DES agricultures et que la réalité est loin d’être noire ou blanche…

Chez Bleu-Blanc-Cœur, nous cultivons la diversité du champ à l’assiette ! Plus de diversité dans nos champs, c’est plus de richesse et de vie dans nos sols, moins de monocultures et moins de pesticides, plus de biodiversité dans l’auge de nos animaux qui rejettent ainsi moins de gaz à effet de serre pour le plus grand bien de notre planète.

Nos engagements

L’association Bleu-Blanc-Cœur et ses membres s’engagent à :

  • Rapporter de la biodiversité dans les champs : de l’herbe, de la luzerne, du lin, du lupin, du pois, de la féverole…
  • Réduire l’empreinte carbone des produits finis (viandes, produits laitiers, œufs…).
  • Mesurer son impact écologique grâce à des analyse de cycles de vie.
  • Ne pas utiliser d’huile de palme, responsable d’un vrai désastre écologique et nutritionnel.
  • Limiter fortement l’utilisation du soja importé, bien souvent OGM (pour l’interdire à terme).

Nos obligations de moyens et de résultats

Une des obligations qui figure dans nos cahiers des ressources impose de limiter l’utilisation de tourteau de soja importé et interdit l’utilisation d’huile de palme. Les matières incorporées dans l’alimentation des animaux (mais aussi dans les recettes de produits transformés) sont donc contrôlées.

Il en résulte une amélioration du bilan carbone des produits finis Bleu-Blanc-Cœur.

Notre plan de progrès

L’association en lien avec ses commissions techniques travaille sur l’interdiction à terme des matières premières issues de l’importation, à commencer par le tourteau de soja d’import. Mécaniquement, cela supprimera l’import de sources de protéines susceptibles de contenir des OGM.

Les preuves scientifiques

Preuve 1

L’impact des produits Bleu-Blanc-Cœur est réduit de 16% à 40% sur le critère changement climatique (impact CO2) et des gains apparaissent également sur d’autres paramètres…

Preuve 2

Les bovins nourris selon le cahier des charges Bleu-Blanc-Cœur rejettent jusqu’à 15% de méthane en moins par rapport à des bovins nourris de façon standard.

Des acteurs engagés dans la démarche Bleu-Blanc-Cœur témoignent

Jean-Pierre Pasquet

Eleveur laitier (35)

agriculteur coop de france, denis fricotteau La luzerne ne présente que des avantages dans mon système de culture : elle puise directement dans l’air l’azote dont elle a besoin et en plus elle fournit « gratuitement » de l’azote naturel pour le blé qui lui succède au bout de 3 ans. Et, comme elle couvre le sol toute l’année, elle étouffe naturellement les mauvaises herbes. Quant à son effet sur la biodiversité de mon exploitation, ce sont peut-être les apiculteurs qui en parlent le mieux qui se « disputent » mes champs pour venir y implanter leurs ruches ! Denis Fricotteau

Agriculteur (08)

Vincent Carré et Luc Rougeau

Producteurs de lin , Graines de lin 28

ut vel, Praesent velit, commodo diam eleifend leo. risus. felis leo