Santé humaine par l’alimentation

Améliorer la santé publique par l’alimentation, défendre le plaisir et le goût

L’essentiel

« Que ton alimentation soit ta première médecine » disait Hippocrate, médecin grec de l’Antiquité (5e siècle av. J.-C.). Cette affirmation, chez Bleu-Blanc-Cœur nous y croyons et nous œuvrons chaque jour pour développer une agriculture durable (qui réponde aux grands enjeux nutritionnels du 21e siècle) et démontrer l’importance d’une alimentation de qualité pour préserver notre santé…

Nos constats

Les maladies dites « de civilisation » ne cessent de progresser : obésité, cancer, diabète, dépression, maladies cardiovasculaires ou neurodégénératives… Ces maladies sont des « maladies nutritionnelles » liées principalement à des carences et des déséquilibres dans la composition des aliments qui nous nourrissent. En effet, la densité nutritionnelle des aliments (Oméga 3, antioxydants, vitamines, etc.) a baissé avec la mise en place de la production agricole de masse.

Il est urgent de restaurer cette densité nutritionnelle !

Au-delà des choix qui incombent aux consommateurs (ex : varier et équilibrer son alimentation), il y a des choix que l’agriculture peut et doit faire pour améliorer la diversité et l’équilibre de nos assiettes et in fine notre santé (mais aussi celle de la Terre et des animaux). C’est là tout l’enjeu de l’association Bleu-Blanc-Cœur, qui développe une agriculture responsable avec un objectif d’amélioration de la qualité nutritionnelle de notre alimentation, et dont l’action est reconnue par les Ministères de l’Agriculture et de la Santé.

Nos engagements

L’association Bleu-Blanc-Cœur s’engage à :

  • Développer une agriculture qui place la qualité nutritionnelle au cœur de ses préoccupations.
  • Mesurer cette qualité dans les produits alimentaires proposés par ses membres (obligation de résultat, contrôlée par près de 5 000 analyses par an).
  • Rendre accessible la nutrition au plus grand nombre en développant ses filières et en en maîtrisant les coûts.
  • Continuer à démontrer par de nouvelles avancées scientifiques l’importance de l’alimentation sur la santé humaine.
  • Conserver la notion de plaisir dans l’alimentation de demain (parce qu’on peut trouver les bons nutriments ailleurs qu’à la pharmacie !).

Nos obligations de moyens et de résultats

Grâce à l’obligation de moyens des cahiers des ressources Bleu-Blanc-Cœur (imposant plus de diversification et d’équilibre dans la ration des animaux), le profil lipidique des produits finis (viandes, œufs, produits laitiers…) est amélioré. Ceci est vérifié à travers une obligation de résultats, contrôlée par près de 5000 analyses par an qui attestent de cette bonne qualité nutritionnelle.

Notre plan de progrès 

L’association pourrait demain renforcer ses obligations de résultats en contrôlant de nouveaux critères (ex : résidus d’intrants, autres nutriments d’intérêts suivant les filières…).

Les preuves scientifiques

Preuve 1

Étude clinique fondatrice sur le lien entre modes de production et paramètres sanguins

Preuve 2

Étude clinique sur le lien entre consommation de pain au lin extrudé et paramètres sanguins

Preuve 3

Étude clinique sur le lien entre menus « Bleu-Blanc-Cœur » et diabète de type II

Preuve 4

Étude clinique sur le lien entre menus « Bleu-Blanc-Cœur » et obésité

Preuve 5

Étude clinique sur le lien entre mode de production du lait et cholestérol sanguin

Des acteurs engagés dans la démarche Bleu-Blanc-Cœur témoignent

Corinne Saudreau

Infirmière micronutritionniste (78)

Bernard Schmitt

Médecin nutritionniste et co-président de l'association Bleu-Blanc-Cœur

mattis risus. commodo eget Sed sit Aliquam velit, neque. risus ut Curabitur