Santé humaine

Pourquoi du poulet Bleu-Blanc-Coeur ?

Par Bleu-Blanc-Cœur

 5 minutes   28/03/2019

Le Dr Bernard Schmitt* vous présente ici les qualités nutritionnelles d’un poulet Bleu-Blanc-Coeur. Il s’attarde sur l’importance de l’alimentation des animaux, la question du bien-être animal et le réel impact nutritionnel de la démarche Bleu-Blanc-Coeur pour les viandes maigres telles que le poulet.

La qualité de l’alimentation des animaux détermine la qualité de la viande et la nature des lipides entrant dans sa composition

Il est aujourd’hui clairement établi que qualité de l’alimentation des animaux détermine la qualité d’une viande et la nature des lipides entrant dans sa composition. Ce critère est essentiel, mais le consommateur, de plus en plus averti, fait entrer d’autres considérations dans ses choix :

  • Modèles de production,

  • Diminution des émissions de gaz à effet de serre,

  • Absence de pesticides, d’antibiotiques et d’OGM,

  • Maitrise du gaspillage énergétique et protidique. 

Il appelle de ses vœux une agriculture durable et responsable, à la fois garante de l’autosuffisance alimentaire, de la bonne santé de la planète, des animaux et des hommes et accessible au plus grand nombre tout en assurant des revenus décents aux agriculteurs.

Les enjeux sont donc complexes

  • Nutritionnels, en phase avec les exigences de santé publique et de prévention des grandes maladies de civilisation
  • et Environnementaux, en lien avec les méthodes d’élevage, le bien-être animal dont les exigences vont souvent au-delà du cadre législatif actuel et les circuits de distribution avec traçabilité des produits tout au long de la chaine alimentaire.

Face à ce défi, la filière Bleu-Blanc-Cœur s’est positionnée depuis plus de 20 ans. Elle en a fait son cheval de bataille et son image de marque à travers un cahier des charges et de ressources  spécifique à chaque filière de production, portant sur :

  • Une obligation de moyens assurant à la fois une sécurité sanitaire et nutritionnelle par le choix des graines céréalières et protéo-oléagineuses (indice DIVAL) et assurant un indice technique oméga-3 de 2,5 par kg d’aliment sur la durée de vie du poulet.
  • Une obligation de résultats, l’objectif étant de concilier le maximum de critères pour offrir au consommateur un produit « de haute qualité nutritionnelle et environnementale », éthiquement acceptable, assurant une accessibilité au plus grand nombre et garantissant le respect de critères de santé publique : rapport w6/w3 <4 ; rapport C16:0/w3 bas ; rapport LA/ALA < 5 ; enrichissement en vitamines et oligoéléments et absence de traces d’OGM, d’antibiotiques et de pesticides. A noter qu’il n’y a aucune limitation à associer la démarche BBC avec d’autres démarches (Label Rouge, Bio, etc.)

Des critiques sont parfois formulées, laissant planer un doute sur le bienfondé de cette démarche concernant la filière Poulet :

Qu’en est-il du bien-être animal ?

Celui-ci répond  à l’exigence d’un élevage en plein-air. Mais ce mode d’élevage n’est pas systématiquement corrélé avec l’exigence d’une haute qualité nutritionnelle qui dépend essentiellement de l’alimentation des animaux. Bleu-Blanc-Coeur privilégie donc la qualité nutritionnelle, sans renoncer à l’objectif du tout plein-air, mais en ménageant une période de transition indispensable à la survie de bon nombre d’exploitations.

Quelle réalité concernant la qualité nutritionnelle du poulet Bleu-Blanc-Coeur, considérant que le poulet est une viande maigre, donc peu concerné par l’amélioration des acides gras ?

Si le poulet fait partie des viandes maigres, sa teneur en matière grasse varie énormément en fonction du morceau. Les données SIQUAL donnent les chiffres allant de 2% (Viande blanche de poulet sans la peau) à 14,5 % (viande brune de poulet avec la peau). Si la teneur des différents morceaux ne varie pas de façon significative entre un poulet standard de 40, 81 ou 110 jours et un poulet Bleu-Blanc-Coeur sur une même durée, la composition des acides gras est par contre très différente.

Quel que soit le morceau, le poulet  Bleu-Blanc-Coeur apporte deux fois plus d’oméga-3 totaux et trois fois plus d’ALA. Par ailleurs, le rapport AGS/w3, de 15 en standard est ≤ 5 en Bleu-Blanc-Coeur pour une cible de santé publique ≤ à 5. De même, le rapport LA/ALA qui est l’un des meilleurs indices d’équilibre nutritionnel, passe de 15 à ≤ 4, pour une normale (définie par les ANC) ≤ 4. Autrement dit,  quand bien même le poulet est un faible pourvoyeur en matières grasses, le profil des AG, critère beaucoup plus déterminant en matière de santé publique que la somme des lipides, est optimisé et contribue ainsi efficacement à normaliser les apports nutritionnels.

Dr. Bernard SCHMITT

Actualité

La marque des consommateurs « C’est qui le Patron ? » porte à consultation un nouveau cahier des charges, cette fois-ci, sur le poulet ! Vous pouvez voter pour que votre poulet soit Bleu-Blanc-Coeuren cliquant ici.

Les dernières actualités

et, vulputate, ut leo amet, quis, dolor. adipiscing